L’image de soi

Je vois tellement de personnes mener la même bataille contre leurs poids et surtout contre une image de soi si différente de ce qu’il(elle)s imaginent. Il m’a semblé intéressant d’aborder le sujet.

L’image de soi c’est, par définition, une représentation mentale de votre corps. C’est à dire que c’est ce que vous voyez de vous lorsque vous fermez les yeux. Vous avez une idée de ce que vous êtes physiquement et cette représentation n’a pas forcément grand chose à voir avec une réalité objective.

Cette manière de nous percevoir résulte, souvent, de la répétition de critiques accumulées ou d’un regard personnel exigeant forgé sur des comparatifs. L’image de soi est une composante essentielle de l’estime de soi avec la confiance, l’amour et l’affirmation de soi. Ces quatre piliers permettent de maintenir un équilibre. Il est donc essentielle de faire un travail en profondeur pour que l’image que l’on a de soi soit la plus juste possible et surtout qu’elle ne dépende plus du jugement des autres. L’image de soi est également subordonnée à nos croyances comme dans cette phrase « pour être beau ou pour être belle, il faut être svelte». Entre nous, quel est le lien entre la beauté et la minceur. La beauté n’a pas grand chose à voir avec notre poids. Et pourtant cette croyance sociétale actuelle est profondément ancrée en ce sens.

Compte tenu de ces éléments, il est important de réaliser un travail pour améliorer cette image de soi. Voici quelques clés qui vous aideront sûrement.

D’abord en acceptant que la représentation que vous avez de vous est subjective et surtout basée sur des croyances limitantes. Ensuite, il est essentielle d’apprendre à se regarder. Même si l’exercice est compliqué, se regarder dans un miroir, c’est apprendre à se dire qu’il existe des parties de son corps nous plaisent. Et il y en a, allez cherchez un peu. Quand on part en guerre, il est préférable de savoir contre qui on lutte. Et enfin il faut passer à l’action. Notre inconscient est capable de modifier nos perceptions uniquement lorsqu’on lui donne des preuves par l’action. Restez à attendre que les choses changent par elle-même c’est, assurément, la meilleure façon d’être dans l’échec.

Et puis, il faut accepter que vous ne puissiez pas faire ce travail seul(e) et que vous ayez besoin d’être accompagné(e).

Alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous, par téléphone au 06 13 47 35 73 ou directement sur doctolib en cliquant sur le lien ci-dessous

à très vite !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *