« Je suis mal dans ma peau »

C’est une expression d’usage courant qui indique que nous n’allons pas très bien. Sans pouvoir préciser ce qui ne va pas, sans l’exprimer vraiment… Nous savons que nous n’avons pas encore atteint le stade de la dépression mais le malaise est tout de même bien présent. Il arrive et il repart parfois. Il dure depuis suffisamment longtemps maintenant pour que l’on s’en aperçoive. Pas heureux(se), on doute de soi, on complexe, on se sent rejeté(e) par les autres, etc… Il est pourtant encore possible de continuer à vivre, comme on peut, comme si de rien n’était… comme si ça n’avait pas la même intensité qu’une dépression. Juste une petite déprime qui doit être passagère, presque saisonnière, et surtout ne pas déranger les autres avec nos problèmes. ..

Malgré tout, le mal est entré dans la peau ! Peut-être même qu’ un médecin pourrait prescrire une pommade efficace pour cette maladie de peau ? Peut-être est-il possible d’entrer dans un magasin spécialisé pour changer de peau ?

Plaisanteries mises à part, il s’agit bien d’un état d’esprit qui mérite d’être considéré objectivement et qui entraîne une diminution importante de l’estime de soi. Si elles sont présentes, il est urgent de faire taire les critiques de son entourage : « arrête de t’écouter », « ce n’est pas grave », « ça va passer ». Cela ne ferait qu’amplifier le déni qui l’accompagne. Il est nécessaire de réaliser que cela pourrait être la première marche vers la dépression si elle l’on n’y prête pas suffisamment attention. C’est ce moment précis où notre perception de nous-même est erronée.

Voici quelques petits trucs qui peuvent vous aider :

  • La première étape est de réaliser cet état de fait, sans le nier, en restant à l’écoute de ses propres sensations.

  • Il faut également comprendre qu’il est possible de s’en sortir, que ce n’est pas un état permanent.

  • Vous pouvez faire un listing de nos qualités et de nos victoires pour vous aider à prendre de la hauteur par rapport à votre situation et reprendre confiance.

  • Pourquoi ne pas poser des objectifs/plaisirs à moyen et à long terme ?

  • Et surtout réapprendre à apprécier le moment présent

Ces conseils peuvent vous aider à vous sentir « bien dans votre peau ». Si, malgré tout, vous ne parvenez pas à vous sortir de cette situation, je vous encourage à prendre contact. Un accompagnement de quelques séances est parfois suffisant pour vous permettre d’aller mieux. Alors n’hésitez pas !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *