Troubles du sommeil et lâcher-prise

Pour bon nombre d’entre nous, le marchand de sable s’en est allé, nous laissant seul face à cette longue nuit sans repos… et c’est le début du cauchemar…

Une personne sur trois, en France, est concernée par le trouble du sommeil. Difficultés d’endormissement, réveils nocturnes, cauchemars, somnambulisme, apnée du sommeil (etc) sont quelques-uns des facteurs qui nous privent de nuits agréables, confortables et réparatrices. Pourtant le sommeil est une fonction indispensable à notre vie et à notre bien-être. (métabolisme, mémoire, fonctions biologiques…). Lorsque cette fonction est altérée, c’est se soumettre à une diminution de la qualité de vie, à l’anxiété, à l’agressivité, à la dépression et, bien évidemment, à la fatigue.

Le sommeil est une fonction pendant laquelle la vigilance (état de conscience) est interrompue, le tonus musculaire est diminué et la réativité aux stimulis amoindrie. Il est composé de plusieurs phases d’environ 1 h 30 dans lesquels nous trouvons plusieurs cycles répétitifs : sommeil lent, profond et paradoxale (rêves).

Une mauvaise nuit, une seconde, puis une troisième et cela dure depuis plusieurs semaines, voilà de quoi alimenter nos peurs de ne pas s’endormir. Et c’est le cercle vicieux, l’insomnie est installée. L’insomnie n’est pas un état permanent, ni définitif !

Dénouer les fils de votre histoire pour mieux déchiffrer les processus inconscients, c’est le premier travail que je vous propose. Il est nécessaire de comprendre les mécanismes automatiques qui nous obligent à vouloir garder le contrôle et rester en état de veille. Comme un guetteur à l’affût de l’éventuelle agression.

Vous avez déjà éliminé de votre vie tous les facteurs favorisant l’insomnie (écrans, activités sportives le soir, stimulants, apnée…), une fois ces causes écartées, il reste, ensuite, à apprendre le « lâcher-prise ». Un mot que l’on emploie de plus en plus souvent, sans vraiment savoir en quoi il consiste, ni même comment y parvenir. Et pourtant, c’est la clé indispensable pour accéder au sommeil.

Se laisser aller mentalement ça s’apprend ! L’hypnose et l’auto-hypnose sont des outils efficaces pour obtenir des résultats appréciables dans le domaine. L’hypnose peut également vous aider à mettre un terme aux ruminations de vos pensées nocturnes, vous abandonner…

Alors n’hésitez pas à prendre contact avec moi pour discuter ensemble de la meilleur façon, pour vous, de retrouver le sommeil et de pouvoir, enfin, dormir sur vos deux oreilles !

Une solution complète pour gagner en minceur

Vous avez pris du poids ? Vous ne supportez plus votre image ?

HYPNO’COACH et REJUDERM s’associent pour vous proposer un programme complet de prise en charge pour vous aider à gagner en minceur efficacement et durablement.

Grâce à l’hypnose et à la pose d’un anneau gastrique virtuel, vous allez aider votre corps à retrouver la silhouette qui vous convient.

Le centre REJUDERM accompagne ce processus en vous proposant des techniques médicales brevetées d’amincissement et de raffermissement de la peau.

Un accompagnement de 3 ou 8 mois pour vous permettre d’atteindre vos objectifs et obtenir des résultats concluant très rapidement.

Alors n’hésitez pas à me contacter !

L’hypnose pour soigner les chagrins d’amour

Qui n’a pas déjà pleuré sur un amour perdu ? Qu’il soit accompagné d’un sentiment d’abandon, de trahison ou de colère ; qu’il ait suscité de la révolte, un sentiment de vengeance, de résignation ou de culpabilité ; il est toujours très difficile de sortir indemne d’un chagrin d’amour ou d’une peine de cœur qui nous submerge. Et nous voilà meurtris, fragilisés. Notre chemin de vie se modifie. Ces expériences laissent des traces indélébiles qui orientent nos choix et nos croyances. Les émotions qui y sont rattachées sont très fortes et se réactivent très facilement et très rapidement dès que notre inconscient constate une analogie. La couleur d’un banc, une musique, une parole…

La douleur ressentie n’a aucun rapport avec la durée de la relation perdue. Seule l’intensité de la relation permet de comprendre et d’expliquer la violence de l’émotion ressentie. Et cette émotion (ou le souvenir de cette émotion) peut avoir des répercussions importantes sur l’estime que nous avons de nous même.

En pareil cas, nous recevons souvent les mêmes conseils de la part de notre entourage : « ça passera », « ce n’était pas quelqu’un pour toi » ou pire encore « un(e) de perdu(e), dix de retrouvé(e)s » !

L’hypnose et le coaching sont d’excellents soutiens pour vous aider efficacement à faire votre travail de deuil affectif.

Il ne s’agit pas d’oublier des épisodes de votre vie car elle est probablement riche en expériences, mais de commencer à chercher l’apaisement propice à la réflexion.

Une des étape primordiale pour accepter le changement, c’est d’entamer une analyse cohérente et parfaite de la situation, des enjeux, de notre place dans l’histoire que nous venons de vivre.

Il faut également se recentrer pour qu’à l’avenir vous puissiez envisager de vous reconstruire sans anticiper l’angoisse de revivre la même situation, ni d’être dans la crainte de rencontrer l’inconnu(e).

Apprendre à s’affirmer et affirmer ses choix, c’est, sans doute, le palier essentiel pour se projeter dans un avenir plus radieux.

Chaque situation est différente, alors n’hésitez pas à venir me parler de votre histoire, je suis à votre écoute.

« Je suis mal dans ma peau »

C’est une expression d’usage courant qui indique que nous n’allons pas très bien. Sans pouvoir préciser ce qui ne va pas, sans l’exprimer vraiment… Nous savons que nous n’avons pas encore atteint le stade de la dépression mais le malaise est tout de même bien présent. Il arrive et il repart parfois. Il dure depuis suffisamment longtemps maintenant pour que l’on s’en aperçoive. Pas heureux(se), on doute de soi, on complexe, on se sent rejeté(e) par les autres, etc… Il est pourtant encore possible de continuer à vivre, comme on peut, comme si de rien n’était… comme si ça n’avait pas la même intensité qu’une dépression. Juste une petite déprime qui doit être passagère, presque saisonnière, et surtout ne pas déranger les autres avec nos problèmes. ..

Malgré tout, le mal est entré dans la peau ! Peut-être même qu’ un médecin pourrait prescrire une pommade efficace pour cette maladie de peau ? Peut-être est-il possible d’entrer dans un magasin spécialisé pour changer de peau ?

Plaisanteries mises à part, il s’agit bien d’un état d’esprit qui mérite d’être considéré objectivement et qui entraîne une diminution importante de l’estime de soi. Si elles sont présentes, il est urgent de faire taire les critiques de son entourage : « arrête de t’écouter », « ce n’est pas grave », « ça va passer ». Cela ne ferait qu’amplifier le déni qui l’accompagne. Il est nécessaire de réaliser que cela pourrait être la première marche vers la dépression si elle l’on n’y prête pas suffisamment attention. C’est ce moment précis où notre perception de nous-même est erronée.

Voici quelques petits trucs qui peuvent vous aider :

  • La première étape est de réaliser cet état de fait, sans le nier, en restant à l’écoute de ses propres sensations.

  • Il faut également comprendre qu’il est possible de s’en sortir, que ce n’est pas un état permanent.

  • Vous pouvez faire un listing de nos qualités et de nos victoires pour vous aider à prendre de la hauteur par rapport à votre situation et reprendre confiance.

  • Pourquoi ne pas poser des objectifs/plaisirs à moyen et à long terme ?

  • Et surtout réapprendre à apprécier le moment présent

Ces conseils peuvent vous aider à vous sentir « bien dans votre peau ». Si, malgré tout, vous ne parvenez pas à vous sortir de cette situation, je vous encourage à prendre contact. Un accompagnement de quelques séances est parfois suffisant pour vous permettre d’aller mieux. Alors n’hésitez pas !

Emotions et croyances : l’impact sur nos vies

Nous vous proposons une journée inspirante, une occasion unique d’échanger sur les émotions et les croyances pour mieux appréhender les mécanismes responsables qui interagissent dans votre vie.

Vous avez des difficultés à gérer vos émotions ?

Vous vous laissez facilement emporter par des situations conflictuelles ?

Vous êtes victime de vos peurs.

Vous aimeriez prendre des décisions et faire de meilleurs choix.

Vous avez envie de créer de nouvelles opportunités dans votre vie en modifiant vos schémas de pensée.

Vous voulez savoir comment changer vos perceptions et vos croyances.

Au terme de cette conférence,vous serez capable

  • de vous approprier une définition précise de ces concepts

  • de comprendre vos processus insconcients

  • d’utiliser, par vous-même, certains outils pratiques issus du coaching et de la PNL

Vous pourrez bénéficier, durant cette journée, d’un protocole EFT (« emotional freedom technical »), d’une séance apaisante d’hypnose et un regard quantique sur vos perceptions

L’objectif est

  • vous permettre d’être autonome dans la gestion de vos émotions,

  • être capable d’appréhender plus facilement vos choix.

  • Pouvoir reprogrammer, par vous-même, vos mécanismes inconscients afin de construire une vie à la mesure de vos ambitions.

Accordez-vous ce moment pour comprendre pourquoi vos croyances et vos émotions influencent vos comportements.

Créez pour transformer votre réalité !

Soyez acteur de votre vie !

DATES:

Rennes :

  • le samedi 09 mars 2019 de 09h30-12h30 et 14h00-17H00 (pause déjeuner d’une heure et trente minutes)

Vannes :

  • le samedi 23 mars 2019 de 09h30-12h30 et 14h00-17H00 (pause déjeuner 01h30)

INSCRIPTIONS :

Par téléphone 06 78 93 64 62 / 06 13 47 35 73

TARIF:  125 EUROS

Pour toute inscription avec le 15 février 110 €

(le paiement valide votre inscription)

Pierrette ROBERT – Coach certifiée – praticienne EFT et hypnose ericksonienne – Créatrice de Caprencontre accompagnement

Olivier MICHEL – Coach de vie – technicien PNL – Maître praticien en Hypnose – créateur d’Hypno’Coach

Halte au sabotage !

Avez-vous remarqué comme, parfois, il est difficile de sortir d’une situation ou d’un fonctionnement ? Comme s’il s’agissait de perpétuelles répétitions dans le temps suivies des mêmes constats d’échec. Malgré tous vos efforts, vous ne pouvez rien faire pour en sortir, vous restez dans ces mêmes blocages. Ces mécanismes répétitifs continuent à vous convaincre que jamais rien ne pourra changer. Un cercle vicieux, proche du mythe de Sisyphe qui vous renforce dans l’idée que vous ne réussirez jamais. Vous en avons parfaitement conscience et pourtant vous retombez toujours dans les mêmes schémas, souvent parce que nous voulons changer en employant les mêmes méthodes. Et tous les domaines de la vie sont concernés.

Vous venez de faire connaissance avec votre saboteur interne qui passe son temps, de multiples façons, à vous convaincre que vous ne réussirez pas. Il vous abreuve de croyances limitantes basées sur des expériences du passé qui n’ont pas été couronnées de succès, ou en allant chercher des preuves irréfutables dans votre environnement. Il vous donne une vision restreinte de la réalité de façon à vous décourager à réaliser vos objectifs. Il crée de grandes sensations de peur à l’idée de sortir de votre zone de confort.

Et malgré tout, même si ce comportement ne vous convient pas consciemment, votre inconscient, lui, l’a mis en place pour de bonnes raisons. Le premier objectif de votre inconscient est de vous protéger, en toutes circonstances.

La première étape pour vous sortir de vos carcans, c’est de faire un travail d’observation minutieux sur vos comportements, réactions, croyances, sensations… et peut-être vous rendre compte que ce saboteur intérieur s’acharne dans d’autres domaines de votre vie.

Ensuite, il est important de chercher le(s) bénéfice(e) secondaire(e). Votre inconscient ne fait jamais rien par hasard. Il a toujours de très bonnes raisons et vous devez essayer de le comprendre. Il est surtout important de prendre de la hauteur, d’avoir une vision globale de chaque situation pour en comprendre le(s) sens.

Il est nécessaire de vérifier la véracité de vos croyances limitantes, notamment en les confrontant, en cherchant des exceptions. Cela peut vous permettre de réaliser qu’il n’est pas si difficile de sortir de sa zone de confort.

Vous pouvez également vous engager uniquement sur le présent et sur le futur en essayant, autant que faire se peut, de vous dégager du passé, en vous entourant de personnes positives et en éloignant les personnes potentiellement toxiques. Enfin, vous devez concentrer votre attention, en priorité, sur votre objectif et sur la stratégie que vous devez mettre en place pour le réaliser.

Je peux vous aider dans ce travail d’analyse et de recherche et vous accompagner vers votre réussite.

Il est peut-être grand temps de mettre un grand pied dans la fourmilière !

N’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions en discuter ensemble.

Prenez soin de vous !

Météo : Avis de dépression !

Vous ressentez une grande tristesse ou un sentiment de vide presque tous les jours ou une bonne partie de la journée. Vous vous sentez désintéressé(e) par les activités de votre quotidien, votre motivation a disparu. Un manque d’appétit ? Des troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie) ? Vous avez remarqué que vous êtes plus lent, et que vous avez un débit de parole plus lent. Vous vous sentez fatigué(e) en permanence ou vous ressentez une anxiété intense. Vous avez besoin de vous éloigner de votre entourage. Vous avez l’impression que vous ne valez rien ou pas grand chose. Vous avez des idées noires.

Alors avis de grande tempête : la dépression est là… Ce sont là, quelques symptômes qu’il faut prendre urgemment en considération. Consulter votre médecin généraliste doit être une priorité. Il vous connaît et il peut vous aider. La dépression est la conséquence de plusieurs facteurs. D’abord « biologique » car la dépression est associée à une baisse des neurotransmetteurs qui interviennent dans la régulation de l’humeur et de la tonicité (sérotonine, dopamine, noradrénaline). Cette baisse provoque une diminution de l’entrain et modifie votre perception dans des situations qu’ordinairement vous considériez acceptables. C’est par un traitement adapté que vous pourrez envisager différemment votre situation. Sachez qu’il existe différentes molécules pour vous accompagner, et qu’il n’y a pas d’effet d’accoutumance. Certaines sont même à base de plantes.

Le second aspect est d’ordre environnemental et comportemental. Les bases de votre construction sont peut-être à reconsidérer. Le coaching et l’hypnose peuvent vous aider. Cela permet de vous donner des stratégies pour soulager vos douleurs tant physique que psychologiques. L’idée c’est de solliciter les ressources que vous avez en vous et vous apporter des outils pour affronter votre dépression et trouver des solutions adaptées. Ce type d’accompagnement vous rend autonome tout au long de votre prise en charge. Qui vous connaît mieux que vous même ? L’hypnose va vous permettre d’amplifier votre désir de sortir de la crise. L’hypnose travaille sur l’affirmation de soi, la relaxation et crée un espace propice à l’investigation des faits récents ou lointain à l’origine de vos troubles.

N’hésitez pas à prendre contact avec moi pour que nous puissions, ensemble, discuter de la meilleure stratégie à adopter pour vous aider.

Le harcèlement à l’école

Votre enfant a changé très récemment. Il est plus taciturne, il évite de répondre à vos questions. Vous avez même constaté que ses notes n’étaient plus aussi bonnes qu’avant. Peut-être a-t-il perdu l’appétit ou présente des troubles du sommeil. Il peut aussi être sujet à des somatisations (maux de tête, de ventre…) ou devenir irritable, voir agressif notamment avec la fratrie. Alors vous l’interrogé et malgré cela votre enfant reste évasif ou vous répond que « tout va bien ». Peut-être que votre enfant est victime de harcèlement à l’école…

Le harcèlement se déroule souvent hors de la vue d’un adulte, il est donc très difficile de le repérer. Il peut se passer dans des recoins de la cour de l’école ou dans les toilettes ou bien encore sur les réseaux sociaux.

Le harcèlement est une violence répétée, physique, verbale ou comportementale. Elle est le fait d’un ou plusieurs élèves à l’encontre d’un enfant qui n’a pas la possibilité de se défendre.

La premier chose à faire c’est d’obtenir un maximum d’informations de la part de votre enfant en créant un climat de confiance et d’empathie propre à la discussion. En prenant bien soin de ne pas surajouter de l’émotion négative face à la situation. Il est possible que vous soyez choqué(e) par la situation et par les révélations de votre enfant. Réagir de façon excessive et immédiatement n’apporterait rien à la situation, voir ajouterait de la peur à la peur de votre enfant. Invectiver les parents de l’enfant « harceleur » n’est pas non plus la bonne méthode. Ils voudront protéger leur enfant comme vous le faites avec le votre et cela ne réglera rien.

Vous devez ensuite interpeller l’établissement scolaire. Introduire un tiers dans ce conflit permet de ne pas se laisser emporter par l’émotion. Le directeur de l’école ou un conseiller principal d’éducation ne sont probablement au courant de cette situation. Ils sont à même de mieux appréhender les choses et peut-être vous donner des informations sur l’autre enfant que vous n’avez pas.

Créer de la médiation c’est la solution la plus adaptée. Vous pouvez demander à participer à cette médiation.

Votre enfant a subi de la violence et donc il a besoin de pouvoir exprimer ses difficultés auprès d’un professionnel qui saura le guider au travers de toutes ses émotions, ses contradictions ou/et les conflits d’intérêt qui le submergent. Il aura besoin de cela pour retrouver de la confiance envers « l’adulte » et surtout l’institution et ainsi retrouver du plaisir à aller à l’école.

N’hésitez pas à me contacter par téléphone ou par mail pour que nous puissions discuter ensemble de la meilleure façon d’accompagner votre enfant.

l’hypnose, c’est aussi pour les enfants

Avez-vous remarqué comme votre enfant a l’extraordinaire capacité de se créer des histoires, de se réinventer un monde et à sombrer dans la rêverie. L’hypnose est un talent tout à fait naturel chez l’enfant. C’est sur ces capacités souvent perdues chez l’adulte, que l’hypnose peut aider votre enfant à trouver des solutions aux petites et aux grandes épreuves de la vie qu’il rencontre dans son quotidien. Qu’il s’agisse d’améliorer sa concentration, d’apprendre à gérer sa douleur ou bien encore de chercher des solutions pour réduire troubles des nocturnes (énurésie, réveils, cauchemars…) ou les difficultés d’endormissement, l’hypnose est un outil rapide et efficace pour lui permettre d’aller vers un mieux-être. Parfois les troubles sont plus sévères comme la phobie, l’ angoisse de la mort chez l’enfant ou l’anxiété.

Votre enfant est souvent submergé par ses émotions et parfois il lui arrive de ne pas savoir comment les contrôler. Les parents sont souvent désemparés pour accompagner leurs enfants dans une démarche de résolution de problème. Lors d’une séance d’hypnose, il est important qu’un parent accompagne son enfant. D’abord parce qu’il est les « yeux et les oreilles » qui permettront au praticien en hypnose de récolter des informations essentielles pour définir précisément les difficultés rencontrées. Mais aussi parce qu’il sera l’assistant idéal pour reproduire dans le quotidien de l’enfant ce qu’il aura vu et entendu pendant les séances.

A partir de l’âge de 6 ans, votre enfant a atteint la maturité nécessaire pour pratiquer l’hypnose et quelques séances sont utiles pour améliorer les symptômes.

N’hésitez pas à me contacter par téléphone ou par mail pour que nous puissions discuter ensemble de la meilleure façon d’accompagner votre enfant.